6 contenus à utiliser sur les réseaux sociaux de votre entreprise

0
172
6 contenus a utiliser sur les medias sociaux

En 2020, toutes les entreprises utilisent et doivent utiliser les réseaux sociaux pour communiquer sur le web. Du consultant en freelance à la multinationale, tous les projets ont besoin d’utiliser la visibilité que leur offrent les médias sociaux pour pouvoir atteindre leurs cibles de communication et les internautes potentiellement intéressées par le produit ou le service qu’elles proposent.

En fonction de vos objectifs, de votre secteur d’activité et des ressources à votre disposition en termes d’hommes et de budget, certains réseaux sociaux seront à privilégier tandis que d’autres plutôt à aborder dans une seconde phase.

Ainsi, si votre secteur est majoritairement un marché B2B, LinkedIn devra faire partie de vos premiers choix et peut-être que Pinterest ne sera pas le réseau social où vous devrez investir tous vos efforts dans un premier temps. Si vos cibles sont essentiellement des adolescents et des jeunes adultes, Instagram et Snapchat seront deux canaux de communication à investir.

Cependant, publier sur les réseaux sociaux ne suffit pas pour offrir une communication rentable et efficace à votre entreprise. Lorsqu’on crée une stratégie de communication digitale cohérente, on ne peut pas faire l’économie de la question du contenu.

Que publier sur les réseaux sociaux ? Les types de publications que vous proposerez à vos suiveurs impactera directement ce qu’ils retiennent de vous et l’image qu’ils se feront de votre produit ou votre service.

Aujourd’hui, des publications composées à 100% de texte n’attirent plus l’attention et l’ère est au contenu visuel. Alors que la lecture d’un long texte nécessite un effort de concentration à l’internaute mitraillé de milliers de messages, l’identification d’une image est presque instantanée. Bien fait, un contenu visuel peut même faire passer plus d’informations qu’un long pavé de texte. Ne dit-on pas qu’une image vaut mieux que mille mots ?

Dans cet article, faisons un tour d’horizon des différents types de contenus que vous pouvez publier sur les réseaux sociaux et leur utilité dans votre stratégie de communication sur le web.

1 – Les photos

En 2020, la photo est un peu devenu l’élément de base de la communication sur les réseaux sociaux au point que certains d’entre eux sont conçus autour de ce format, tel qu’Instagram ou Pinterest. Intégrer une ou plusieurs images à votre publication permet d’illustrer votre propos et d’attirer l’attention sur ce que vous avez à dire, tout en le valorisant.

Sur certains réseaux sociaux, il sera donc obligatoire d’intégrer une photo pour publier. Sur d’autres comme Facebook ou LinkedIn, une publication accompagnée d’un visuel permettra d’augmenter sa portée. Ce n’est donc pas obligatoire mais recommandée !

L’avantage : votre publication prend plus de place et attire davantage l’attention.

L’inconvénient : les visuels fixes sont si utilisées sur les médias sociaux qu’il sera difficile de votre publication remarquable parmi les autres qui composent les fils d’actualité.

2 – Les infographies

Une infographie est un format qui reprend généralement les données d’une étude pour les présenter en image. Il permet de présenter des statistiques et des tendances de façon visuelle. Cela vous permet de capter plus facilement l’attention de vos lecteurs qu’avec un rapport en PDF de dizaines de pages.

Une infographie vous offre la possibilité d’afficher votre expertise avec un format facilement indentifiable et lisible … à condition d’être bien réalisée !

Avantage : l’infographie est un format idéal pour afficher des chiffres importants et une expertise de votre marché.

Inconvénient : malgré les apparences, réaliser une infographie n’est pas simple et c’est un vrai travail de web-design qu’il faudra effectuer pour en créer une qui est utile à votre marque. N’hésitez pas à faire appel à un graphiste professionnel ou une agence de communication digitale.

3 – Les vidéos

La vidéo est un format très apprécié des utilisateurs d’Internet comme le montre les statistiques de YouTube, première plateforme de vidéos au monde. Chaque mois, en France, 46 millions d’utilisateurs unique se rendent sur YouTube au moins une fois !

La vidéo est bien plus interactive qu’une image fixe et permet de faire passer bien plus de messages. En “face cam”, vous pourrez exposer votre propos en captant bien plus facilement l’attention que dans un post 100% rédigé. De plus, vous instaurez un sentiment de proximité avec celles et ceux qui regardent votre vidéo.

L’avantage : les vidéos sont les contenus qui obtiennent la meilleure portée sur Facebook et valorisent votre propos.

L’inconvénient : pour créer une vidéo de qualité, des ressources importantes sont nécessaires. Une vidéo bâclée desservirait votre entreprise !

4 – Les GIFS

Le GIF est un format d’image utilisé depuis longtemps sur le web. Pendant longtemps prisés des geeks et intégré à la culture web, son utilisation s’est démocratisé au point que les community managers de grands groupes comme Decathlon, SFR, la SNCF et bien d’autres y ont recours presque quotidiennement dans leur communication sur les réseaux sociaux et en particulier sur Twitter.

Vous pouvez particulièrement les utiliser dans vos publications pour ajouter une note d’humour et affirmer l’identité de votre marque ou bien en commentaires pour répondre à vos suiveurs.

Comme les vidéos, il attire l’attention facilement par son caractère animé. Cependant, il est bien plus facile de publier un GIF. Il en existe des millions et il y en a forcément un qui correspond au message que vous voulez faire passer.

Cependant, le GIF n’est pas uniquement un contenu à visée humoristique. Vous pouvez créer un GIF facilement en ligne avec vos visuels pour animer des chiffres-clés, par exemple.

L’avantage : le GIF est un format facilement intégrable à la majorité des réseaux sociaux, que vous pouvez utiliser et créer facilement et qui charge plus rapidement qu’une vidéo.

L’inconvénient : personne n’est d’accord sur la façon dont ça se prononce ! 😉

5 – Les articles de presse et de blog

Pour vous afficher comme prescripteur et expert de votre secteur d’activité aux yeux des personnes qui vous suivent sur les réseaux sociaux, la publication d’articles de journaux et de presse spécialisée est un excellent moyen.

En relayant un article rédigé par un tiers et en le commentant de votre opinion argumentée, vous vous positionnez comme un connaisseur du domaine d’activité tout en offrant un contenu utile à votre audience.

Pour maîtriser les sujets que vous abordez et ce que vous souhaitez en dire, vous pouvez aussi rédiger vos propres articles sur le blog de votre site. Cela vous permettra d’afficher votre expertise, d’améliorer le référencement de votre site et d’améliorer le trafic sur votre site.

L’avantage : en proposant des articles de blogs et de sites à votre audience, vous vous positionnez comme un expert de votre domaine et vous améliorez donc l’image de votre entreprise auprès de vos cibles.

L’inconvénient : en relayant des articles de sites tiers, vous nourrissez leur trafic, pas le vôtre ! Si vous rédigez vos propres articles, gardez à l’esprit que la rédaction web nécessite de la régularité (et donc du temps) et un certain nombre de savoir et de savoir-faire.

6 – Les lives en vidéo

Facebook, Instagram, YouTube et de nombreux autres réseaux sociaux permettent de diffuser des vidéos en direct. Que ce soit des concerts, des conférences, des formations ou des réponses à des questions, ce format peut être utilisé pour servir plusieurs objectifs.

Les lives permettent généralement d’obtenir une très grande visibilité durant la durée de la diffusion. De plus, il s’agit d’un format très interactif grâce au chat et au caractère direct de la vidéo. Ce sentiment de proximité amène votre audience à être fortement engagé avec votre marque.

L’avantage : le live permet d’obtenir une visibilité forte et créé un sentiment de proximité très bon pour l’image de votre entreprise.

L’inconvénient : le live peut forcément comporter des imprévus, attention à l’epic fail. De plus, un direct de qualité nécessite de mobiliser certaines ressources matérielles et humaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here